Le choix du terme « conciliation des temps de vie »

La distinction faite autour du mot « travail » qui relève de la vie professionnelle et « hors-travail » qui ne relève pas de la vie professionnelle, ne parait pas appropriée. En effet, on assiste à une certaine despatialisation du travail qui ne permet plus de distinguer aussi bien travail et hors-travail. Ce phénomène fait justement partie d’une problématique que j’ai étudiée. De plus, la définition du terme travail peut englober le travail domestique et/ou parental, voire le travail bénévole. Nous n’utiliserons donc pas le terme hors-travail mais davantage celui de « vie personnelle » ou « vie privée ». La vie personnelle, au sens où nous l’entendons, englobe ce qui relève du développement personnel, de la famille, de l’engagement dans la société et dans d’autres activités, c’est-à-dire l’ensemble de ce qui ne relève pas du travail rémunéré et formellement encadré, ce qui pour nous correspondra au terme de travail.

Les entreprises évoquent le plus souvent les expressions « conciliation vie professionnelle – vie privée » ou équilibre. Mais, le terme de vie personnelle peut dans certain écrit être entendu comme le temps utilisé pour les activités personnelles telles que les sports et loisirs et ne par intégrer la famille et la vie domestique en générale. Le terme de vie privée quant à lui crée une ambiguïté, dans l’idée de la protection de la vie privée, informations personnelles qui n’ont pas à être connues de l’entreprise. Enfin, sera exclu le terme de « vie familiale» qui renvoie exclusivement au couple et aux enfants, en ignorant la vie amicale, associative, citoyenne, culturelle, spirituelle, sportive et en laissant de coté tous les salariés ne vivant pas en famille.

Le terme temps de vie apparaît finalement comme le plus approprié pour la problématique posée. Il permet de mettre en valeur l’existence de plusieurs dimensions de la vie, au-delà d’une simple vision binaire.

L’enquête de l’INSEE menée en 1998-1999 distinguait : temps de travail, temps libre et temps physiologique. Une enquête du groupe division familiale du Travail de MATISSE , montre comment se conjuguent non seulement travail et vie privée, mais en fait cinq temps de vie distincts : professionnel, domestique, parental, personnel et physiologique. Cette dernière typologie semble la plus élaborée. Pour la simplifier, les auteurs cette même enquête proposent une distribution des temps selon trois pôles : le travail rémunéré, le travail non-rémunéré et le hors-travail.

Dans ce mémoire, nous utiliserons donc de manière préférentielle le terme « temps de vie », qui parait le moins porteur de confusions. Nous ne préciserons pas chaque fois la distribution du temps que nous considérerons, puisqu’il ne s’agit pas de définir quel temps est attribué à quelle activité, mais de réfléchir à une meilleure coordination de ces différents temps consacrés aux activités de la vie.

Enfin, les termes de conciliation, d’harmonisation, d’équilibre ou d’articulation seront utilisés indifféremment. Toutefois, au sens de ce mémoire, le terme conciliation apparaît comme le plus exact. En effet, l’articulation sous-entend qu’il n’y aurait pas d’interactions et de contributions mutuelles des sphères, mais seulement une coordination des différents temps de vie sans qu’ils n’interfèrent entre eux, or c’est une vision qui est éloignée de la réalité et ne correspond pas à l’idée que nous souhaitons mettre en valeur. Le terme d’équilibre pourrait sous-entendre une notion d’égalité (50/50) de la répartition du temps pour tout le monde indépendamment de tout contexte. Le concept d’équilibre est en fait trop simple et statique, il renvoie davantage à une image de balance où un choix est forcément fait au détriment de l’autre dans une opposition stérile qui est loin de représenter l’idée que nous nous faisons de la bonne version de cette articulation. Par ailleurs, le mot harmonisation induit un jugement de valeur qui n’a pas sa place dans le cadre d’une étude académique. Enfin, pour confirmer notre choix du terme conciliation, notons qu’il s’agit de celui utilisé dans le cadre de l’Union Européenne. Enfin, dans ce mémoire, j’abrégerai souvent l’expression pratiques ou politiques de conciliation des temps de vie par pratiques ou politiques de conciliation.

Ces premières précisions de vocabulaire faites, il semble utile de définir un autre terme-clé du mémoire, les TIC.

, ,

Newsletter hebdo

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles de mon blog et la rubrique "changeons nos habitudes (surtout les mauvaises)" de la semaine

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Cérelles C'est Vous ! |
Carbet-Bar |
roller-coaster x |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bienvenue sur elyweb.unblog.fr
| NON A LA DESCENTE DE FROCOURT
| Une pause café - Une person...