3 espèces emblématiques massacrées – chapitre 1: le loup

Les loups, les éléphants et les requins, 3 animaux majestueux et magnifiques, parmi les premiers que l’on a connus, enfant. Que l’on a appris à aimer et à craindre. Trois espèces emblématiques, qui ont forgés notre imaginaire et celui de tant d’autres.

Il y a tant d’espèces qui disparaissent (une toutes les 20 min selon la fondation Nicolat Hulot), pourquoi m’énerver aujourd’hui pour celles-ci en particulier? Parce qu’il s’agit de 3 espèces connues de tous, qui ont fait l’objet de millions/milliards de photos et de reportages, que l’on rencontre dans de nombreuses histoires pour enfant à travers toutes la planète et toutes les cultures? Oui mais surtout parce qu’elles sont directement menacées par l’homme. Bien sûr on sait que l’activité humaine a accéléré d’au moins 1000 fois la disparition des espèces (toujours selon la fondation), mais dans ces 3 cas il s’agit d’animaux directement tués par la main de l’homme et non de répercutions malencontreuses de l’irresponsabilité de l’homme (veuillez m’excuser je m’échauffe un peu). Et pour 2 d’entre elles, la France fait partie des coupables – j’ai honte!

3 espèces emblématiques massacrées - chapitre 1: le loup dans Actualités 290px-Canis_lupus_265b

Chapitre 1, Le Loup tué par arrêté préfectoral

Alors que le loup est reconnu espèce protégée par la directive européenne habitats depuis 92 et par la convention de Berne depuis 1979, qu’il avait disparu des Alpes dans les années 30 et qu’on se réjouissait de sa réapparition naturelle, qu’on a lutté contre sa disparition dans les Pyrénées et que pour cette raison on en a réintroduit. La France, plutôt que de se réjouir de sa croissance démographique et de l’extension de son territoire, panique et se tourne vers la chasse à la carabine. Il ne s’agit pourtant que de 300 individus.

Avant, dans certains départements, on avait droit au « tir de prélèvement ». Récemment on est passé au « tir de prélèvement renforcé » partout en France. Ne vous y fiez pas « tir de prélèvement » cela ne veut pas dire qu’on peut l’attraper gentiment mais qu’on a le droit de le tuer. Et « renforcé » cela signifie qu’on a le droit de tirer de plus loin (jusqu’à 300 m – donc même si le loup ne nous embête pas tant que ça) grâce à la carabine (plus précise et a plus grande portée que le fusil – 45 m, initialement seul autorisé) histoire d’être sûr de ne pas le louper. L’arrêt du 30 juin a aussi augmenté le nombre de « prélèvements » autorisés: 36 pour 2014-205 contre 22 (déjà trop à mon avis) pour 2013-2014; soit plus de 8% de la population sauvage. Sachant, bien sûr, que certains ne déclareront pas leurs tirs et que le loup reste victime d’empoisonnement et de braconnage, et même d’accidents de la route, ce qui n’ est pas comptabilisé dans les 36.

Certains diront qu’il faut bien protéger le bétail et les hommes (même si selon moi c’est discutable – surtout pour le bétail). Mais pour se faire les recherches montrent qu’il y a des méthodes bien plus efficaces que de tuer. En effet, le loup est un animal très intelligent, cousin du chien et qui peut donc apprendre et même enseigner à sa meute. On peut donc lui apprendre à ne plus venir fouiner sur ce que nous estimons être notre territoire, grâce notamment à des clôtures, des chiens de bergers et des tirs non tueurs. Alors qu’un loup mort n’apprend pas ni ne transmet d’informations à sa meute, il disparaît c’est tout, sans laisser d’histoire. Et ceux de sa meute recommencent sans comprendre.

Cette modification de la réglementation est en partie due aux plaintes des bergers sur l’augmentation de la quantité de bétail tuée, alors que

  1. l’augmentation semble relativement proportionnelle à l’augmentation de la taille des troupeaux;
  2. les bergers surveillent de moins en moins leurs troupeaux;
  3. lorsque cela arrive les bergers reçoivent une indemnisation.

Donc là on pousse un peu le grand méchant loup dans les orties non?

Heureusement plusieurs ONG se mobilisent, mais cela suffira-t-il? Le Conseil National de Protection de la Nature avait rendu un avis négatif  sur un texte qui était pourtant plus restrictif que celui qui est passé et cela n’a servit à rien. L’opinion public est également contre et cela n’a servi à rien.

Ce qui m’énerve le plus dans tout ça?
  1. le gouvernement dit que « L’objectif principal reste de garantir la protection du loup sur le territoire français« 
  2. on est bien d’accord on a recensé aucun accident concernant l’homme, donc mamie, le loup et les orties…. rrrrrrrrh.
  3. le grand méchant loup fait tellement peur que même dans les zones protégées, le parc national des Ecrins, on cherche à le faire fuir! C’est vrai que fait une espèce protégée dans une zone protégée?
Mobilisons-nous quand même citoyens pour faire du e-lobby face aux lobby des bergers

Newsletter hebdo

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles de mon blog et la rubrique "changeons nos habitudes (surtout les mauvaises)" de la semaine

Trackbacks/Pingbacks

  1. Loups | Pearltrees - 23 juillet 2014

    […] 3 espèces emblématiques massacrées – chapitre 1: le loup | RSE: Responsable, Sympas et Engagée. Les loups, les éléphants et les requins, 3 animaux majestueux et magnifiques, parmi les premiers que l’on a connus, enfant. […]

Laisser un commentaire

Cérelles C'est Vous ! |
Carbet-Bar |
roller-coaster x |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bienvenue sur elyweb.unblog.fr
| NON A LA DESCENTE DE FROCOURT
| Une pause café - Une person...